Pleine Lune du 24 janvier 2016.

Soleil en Verseau – Lune en Lion.

Beaucoup d’énergie de signes fixes dans cette Pleine Lune ; le Soleil en Verseau opposé à la Lune en Lion (une Pleine Lune oppose toujours le Soleil et la Lune), le tout au carré de Mars et de l’ascendant en Scorpion.

Cela laisse présager des conflits internes entre notre sensibilité volontaire d’exister, nos envies d’expression créatrices et de liberté d’une part et notre mode d’action ou capacité d’action qui, bien sûr, pourront se refléter en conflits, entêtements et rapports de force dans le monde extérieur, chacun campant sur ses positions.

Vu les aspects, j’aurais tendance à penser que ce Mars en Scorpion va venir combattre ce qui reste encore infantile en nous dans nos volontés égocentriques de vouloir exister sans tenir compte d’autrui. Mars dans ce signe, et de plus, en aspect de sextile à Pluton détient une très grande force de destruction, et il me semble qu’il vient s’attaquer à nos vieux « je veux et j’exige ».

Par l’aspect de trigone que Mars fait à Neptune, il saura être doux et inspirant pour ceux qui sont dans un quête ou une action authentique, mais intransigeant avec ceux qui recherchent une « gloire » injustifiée ou qui veulent prendre une place qui ne leur revient pas de bon droit ou qui impose des choix ne correspondant pas à la collectivité.

Ceux qui seront dans leur démarche authentique recevront de puissants appuis de la part de Pluton qui leur apportera une grande détermination, de Neptune qui les inspirera et de Mercure qui apportera une réflexion très profonde avec de belles compréhensions.

Il nous faudra accepter d’être tout simplement qui nous sommes et là où nous en sommes, car c’est dans cet état d’esprit que nous sommes vraiment grands, lumineux, vivants et libres. D’ailleurs La conjonction Pluton – Mercure est au trigone de Jupiter en Vierge qui est un signe de simplicité et d’humilité et de respect du vivant.

Dans le cas contraire, cette même conjonction peut apporter beaucoup d’inquiétudes et d’insatisfactions. Etant au carré d’Uranus, les discussions pourront être très révoltées. En même temps Uranus fait un trigone à Saturne, le potentiel de réalisation passera par des changements, de grosses réformes en faveur de notre individualité et du collectif, Uranus libère. A travers ces mouvements, ce que Saturne gardera se verra consolider.

Mais Saturne au carré de l’opposition Jupiter – Neptune, est un aspect d’insatisfactions. Ces insatisfactions devront s’exprimer, surtout dans les premiers mois de l’année, mais il sera préférable à titre personnel, qu’elles le fassent dans une saine lucidité, sans exagération ni fanatisme aveugle. C’est le sage et patient Saturne qui nous maintiendra dans le réel, sans lui Jupiter et Neptune peuvent tout exagérer, et dans l’axe des signes Vierge – Poissons, prendre un état de victimisation, d’impuissance se laissant aveugler par des projets douteux ou au contraire imaginer des obstacles ou « ennemis » qui n’existe pas.

Le signe du Verseau, où se trouve le Soleil, est gouverné par Uranus, celui du Scorpion où se trouve l’Ascendant, par Pluton, ce qui ravive le carré Uranus – Pluton, celui qui nous demande de lâcher nos vieilles structures et de nous ouvrir à un monde plus fraternel et plus libre, une liberté avant tout personnelle. Uranus représente à la fois notre individualité et le collectif, c’est par nos actes individuels que le monde va changer ainsi que par nos regroupements fraternels. Ca, c’est Uranien, c’est l’Ere du Verseau !

Dans ce nouveau monde, il y aura de moins en moins de place pour les personnes qui ne respectent pas le droit des autres, et qui « prennent » plutôt que « d’obtenir » par leur propre mérite.

Le moment Verseau (pendant que le Soleil passe dans ce signe) est fait pour nous aider à trouver notre véritable place, et le Verseau et sa planète Uranus ne se sentent jamais victimes. Il crée toujours une issus, surtout lorsque la leçon de Saturne et du Capricorne a bien été intégrée, soit ; la pleine responsabilité de sa vie, l’élévation par la plongée en soi dans la retraite et le silence intérieur. Sans Saturne, Uranus devient anarchique, avec lui il est créateur et créatif. « On est vraiment libre que lorsque que nous sommes capable de faire avec la demande de l’autre, du collectif, tout en restant nous-mêmes ». Ca, c’est fort, non ?!!!

Et c’est ainsi que nous pouvons le mieux changer notre vie et le monde, en vivant pleinement et consciemment notre vie personnelle, qui nous sommes et ce que nous portons. Mandela et Gandhi représentent bien ses personnes qui ont fait des miracles dans leur pacifique mais active révolte…

Quoi qu’il en soit, l’axe Lion – Verseau est celui de la créativité, de notre potentiel créatif. Nous existons et rayonnons qui nous sommes dans le Lion pour le mettre au service du collectif dans le Verseau, c’est la force centrifuge - centripète. Le mouvement vient vers nous, nous rempli puis rebondit sur l’extérieur.

Alors soyons gentils avec nous-mêmes, ne nous dévalorisons jamais. Accepter nos parts d’ombre, que Mars en Scorpion pourra révéler, permettra déjà d’y apporter de la lumière. Acceptons aussi les changements qui s’opèrent en nous, nos désirs, nos aspirations à vivre différemment, mais tout cela sous la patience du sage et constructif Saturne.

Cette année 2016, n’est pas une année de précipitation ni d’emballement, c’est une année où nous ferons le tri, le nettoyage de ce que nous ne voulons plus. La place ainsi libérée pourra accueillir le nouveau. Je le répète, cette année, ce que Saturne gardera et ce qu’Uranus réformera se consolidera !

Vénus n’est pas à l’aise dans ce moment de Pleine Lune, elle apporte aussi de l’insatisfaction, mais sachons l’accepter et en tirer partie car elle peut, à travers tous les aspects qu’elle fera dans les jours à venir, nous faire faire un gros travail pour nous réformer et nous libérer avec opiniâtreté de ce qui ne nous plait pas et ne nous rend pas heureux. En acceptant la patience et ce dont il serait préférable de se couper, elle participera à ce grand nettoyage de l’ancien pour faire place au neuf.