Pleine Lune du 20 juin 2016.

Soleil en Gémeaux – Lune en Sagittaire.

L’Ascendant de cette Pleine Lune est en Vierge, il ravive donc le grand carré actuel constitué de Jupiter, le Nœud Nord et l’Ascendant en Vierge – Saturne en Sagittaire – Neptune, Chiron en Poissons, et enfin Mercure et le Soleil en Gémeaux.

C’est la seconde Pleine Lune du mois sur l’axe Gémeaux – Sagittaire. Un premier essai, une ouverture a été créée lors de la première, le 21 mai, et nous voici sur la seconde. La quête de ces deux signes est basée sur la connaissance et l’expression des lois cosmiques et humaines, pour les élever vers des plans supérieurs. C’est aussi l’axe du changement où les choses ne restent pas figées, mais tentent au contraire d’évoluer.

La dernière fois que nous avions eu un grand carré en signe mutable, c’était en 2007, début de la crise monétaire qui transforme notre monde et nos mentalités.

2007 était comme cette année 2016, une année 9, une fin de cycle.

En 2000, je pensais que nous étions dans le programme « essorage », mais je me trompais, c’était un « pré-essorage ». C’est maintenant que nous vivons cet essorage, et avec la vidange en prime !

Comme je vous l’ai souvent dit ces derniers mois, notre mental a du mal à suivre, et c’est dû aux nouvelles énergies. Celles-ci ne se placent plus au niveau mental, mais comme beaucoup le disent, au niveau du cœur.

Bien sûr, nous serons à même de retrouver nos facultés mentales, mais une fois que celles-ci auront suffisamment lâcher-prise et auront pu créer de nouveaux repères.

Saturne nous tient, et pas question de passer au-dessus de sa Loi, c’est l’examinateur, son rôle est de nous limiter pour que nous trouvions une évolution non pas horizontale (matière), mais verticale, avec des valeurs morales et spirituelles. Il se trouve d’ailleurs dans un signe de Loi sociale et cosmique, celui du Sagittaire.

Le Sagittaire est gouverné par Jupiter, qui pour l’instant est en Vierge, en carré décroissant par rapport à son signe.

Jupiter placé en Vierge et conjoint au Nœud Nord nous montre qu’il y a beaucoup de choses à revoir en nous et dans notre façon de vivre l’incarnation par le travail/activité, notre quotidien, la gestion de nos ressources, et le service aux autres… Neptune et Chiron en Poissons nous demande de vivre dans le respect des lois universelles

La croix mutable est d’ailleurs reliée aux crises de l’incarnation et à l’évolution planétaire.

Mercure, maitre du Gémeaux et de l’Ascendant Vierge est pris, lui aussi dans ce grand carré. Opposé à Saturne, il porte aux mensonges conscients ou inconscients, aux peurs et à la déprime.

D’ailleurs Jupiter, Neptune et Mercure, en aspects « stressant » à Saturne, portent toutes à la déprime. Rien que la position de Saturne en Sagittaire est un facteur de crainte pour l’avenir et donc de désenchantement…

Je place ici des extraits de ce que j’avais écrit l’an passé à propos du carré Saturne – Neptune qui a été exact ces derniers jours:

« …Le Sagittaire est lié au monde de l’intuition, plus précisément à notre perception intuitive des lois de la vie, de l’être et de la conscience.

C’est dans ce signe que l’on élabore les pensées qui seront des graines qui germeront pour l’organisation sociale.

Ces pensées, devenant concepts dans ce signe, symbolisent  les vastes domaines philosophiques et religieux dans un processus d’élargissement de conscience, c’est la QUÊTE DE SENS.

Cette planète étant de nature privative dans un aspect de carré (carré à Neptune), crée en Sagittaire, une perte de foi, de confiance et d’enthousiasme, cela afin de créer le besoin de rechercher un nouveau cadre de valeurs morales et spirituelles et donner ainsi un nouveau sens et une nouvelle structure à notre vie par un accroissement de la perception intuitive. L’organisation sociale ne semblant plus suffisamment satisfaisante.

Saturne en Sagittaire peut accentuer les tendances aux dépressions et à un sentiment proche du désespoir où l’avenir parait fort sombre, avec des expériences difficiles, tout cela dans le but de comprendre que les croyances collectives ne peuvent suffire à nous rendre heureux.

Saturne en Sagittaire nous propose de renouer avec nos propres croyances, notre façon personnelle de voir et de comprendre la Vie.

En optant pour le refus d’élargir notre vision, nous choisissons le Saturne négatif, soit la rigidité et la stérilité. Nous risqueront de nous attacher à l’extrême à nos cadres de références, par peur du vide et de l’inconnu, par peur que plus rien n’est de sens. Mais cet entêtement fera de nous des petits « fanatiques », des personnes qui ne pensent plus, mais agissent/réagissent par rapport à des codes vides de sens…

… Neptune mal aspecté (carré Saturne), prend des allures monstrueuses et perverses, et nous conduit à des excès sous formes de délires. Si Neptune permet de nous extraire du monde et de ses réalités, il pousse aussi à les fuir. S’il est le maitre des extases, des enthousiasmes, des fusions, il peut aussi être à l’origine des grandes confusions, de délires mystiques, de colères primitives, meurtrières, passionnelles et dévastatrices…

…Dans le cas de ce carré, Neptune dans son signe est tout puissant. Il prend une force indéniable de dissolution que  Saturne tentera d’écarter avec force pour préserver les repères acquis et le bon ordre de ce qu’il croit être justifié….

… Dans le contexte déjà délicat du carré Uranus – Pluton, où tant de gens sont malmenés, voir en souffrance par ce monde qui change et les déroute, la confusion sera grande. Les structures que l’on croyait bien établies sembleront se dissoudre, laissant le sentiment de perte, de doute, que plus rien ne va…

…Neptune de part sa nature indifférenciée est représentatif des populations vulnérables aux propagandes sous toutes ses formes (pub, télévision, média, endoctrinement politique, religieux et idéologique), Il risque de pousser les consciences souffrantes vers ces refuges illusoires par croyance ou identification.

Saturne au carré risquera, lui, de durcir les réactions collectives dues aux déceptions et à la difficulté de s’adapter au nouveau. Ceci pourra entrainer beaucoup de fanatisme en tout genre, car en quête de structures, puisque celles-ci s’écroulent, la pensée tentera de s’identifier à des causes politiques ou religieuses pervertis par des croyances rigides et erronées… »  

Les aspects violents de Mars en Scorpion que nous venons de vivre, se faisait sur cette toile de fond d’insatisfactions, et surtout de fanatisme. Le carré Saturne – Neptune, renforcé par l’aspect de Jupiter porte au fanatisme. Fanatisme religieux, mais pas que, aussi politique, sociaux-culturels et même pour un ballon (allusion aux violences liées au football)… Lamentable !

Des violences, nous en avons tellement vécu ces derniers temps, que Vénus conjointe au Soleil nous pousse à désirer ardemment la paix en nous et dans le monde.

Cette violence est un très malheureux dérivatif pour les esprits fermés. Mercure opposé à Saturne, montre un esprit étroit, rigide, et surtout placé chez lui en Gémeaux, la tendance aux mensonges pour éviter de se remettre en question.

Il est intéressant de voir que Mars a fait exactement le même chemin qu’avait fait Saturne l’an passé ; une entrée en Sagittaire pour repartir dans le Scorpion. Ce dernier signe est un point de crise avant de prendre la nouvelle direction en Sagittaire. Le Scorpion fait ressortir tout ce qui est perverti, tout ce qui est de l’ordre de l’ombre pour que le Sagittaire puisse lui apporter sa lumière. Le Scorpion est le seul signe capable de faire face à l’ombre, à s’attaquer à ce qui n’est pas éthique.

Le monde change, et beaucoup de personnes refusent ces changements en se cachant derrière le mauvais aspect de Saturne ; la résistance au changement, les références au passé…

Pourtant, les seuls aspects positifs du moment sont le sextile d’Uranus au Soleil en Gémeaux qui nous propose d’élargir notre intellect dans la mouvance du changement.

Le trigone du même Uranus à la Lune en Sagittaire, qui nous demande de nous relier à nos intuitions, à de nouveaux idéaux, et surtout à garder la Foi, celle que Saturne cache dans ce signe du Sagittaire et qui ne nous sera à nouveau accessible que lorsque nous accepterons de vivre autrement. C’est la quête d’un nouveau sens sociétal.

C'est-à-dire, en suivant la Loi de Jupiter en Vierge qui est au trigone de l’implacable et puissant Pluton ; le respect pour la Terre, les animaux, les eaux. L’utilisation intelligente de nos ressources, le service aux autres, et le respect de toutes vies.

Toutes ces violences commises par une minorité de personnes ne fait que rassembler le reste de l’humanité dans un désir de paix. Et je ne peux m’empêcher de penser à cette génération des Pluton en Scorpion, les 20 – 30 ans, qui sont là pour changer le monde, pour détruire le monde matérialiste qu’a construit la génération des Pluton en Lion (les enfants « baby boom »). Comme le disait ma prof d’astro (n’est-ce pas Nadine, si vous me lisez), il ya des petits tueurs dans cette génération Pluton Scorpion, depuis ils ont bien grandis…  Toute cette génération n’est pas concernée par la violence, bien sûr, mais c’est dans cette génération que des âmes cruelles et sans pitié sont pour beaucoup venues s’incarner.

Mais elles aussi sont là pour faire évoluer et transformer nos sociétés devenues beaucoup trop individualistes et matérialistes. Ensuite, le Ciel les jugera.

Du Bélier au Gémeaux nous posons les causes. Les effets se verront dans les prochains signes. Le Cancer, prochain signe, est celui de la naissance des Âmes. Nous pourrons, pour beaucoup, renaître à nous-mêmes, différents et grandis. Mars recevra le trigone du Soleil et de Vénus, et beaucoup de choses pourront renaître de leurs cendres. Ensuite, il retournera en Sagittaire et nous pourrons reprendre l’élan vécu en avril, de façon différente, dans une optique sociale beaucoup plus mûre…

Pour cette Pleine Lune, j’ai choisi le symbole Sabian de l’Ascendant.

20ème degré Vierge : « Une longue file de voiture en route vers la côte ouest. »

Dominante : Un effort de coopération est nécessaire pour parvenir à un « Nouveau Monde » d’expérience.

L’exposé original de cette vision qu’eut la médium ne permet pas de savoir à quoi ressemble exactement cette file de voiture. Quoi qu’il en soit, il s’agit sans l’ombre d’un doute d’un voyage, la marche en commun d’un groupe de personne : consciences et énergies (le symbole de la « voiture ») se liguent en vue de parvenir en toute sécurité au but que leur a fixé la destinée. Pour l’heure, tout sentiment de compétition a disparu laissant la place à un comportement ordonné et structuré.

A ce stade, on laisse tout son passé derrière soi : chacun coopère à la grande « aventure de la conscience » EN CONSACRANT TOUS SES EFFORTS A UN MÊME BUT.

pl du 20 juin 2016