Nouvelle Lune du 15 mai 2018.

Soleil et Lune en Taureau.

Le Soleil et la Lune en Taureau s'opposent à Jupiter en Scorpion. Le Taureau possède, le Scorpion se dépossède.

Certaines de nos valeurs, certains de nos attachements deviennent obsolètes. On se déleste, on s'allège. On s'allège de formes pensées qui ne s'accordent pas avec l'Amour de l'Incarnation Taureau, et cela sans trop d'efforts. Cela semble se faire tout seul grâce au trigone que fait cette Nouvelle Lune avec La conjonction Mars - Pluton ; les deux planètes du Scorpion. On va à l'essentiel, avec de nouvelles valeurs qui se dessinent petit à petit...

Nous entrons sur un nouveau chemin avec l'entrée d'Uranus en Taureau qui se fait juste quelques heures après cette Nouvelle Lune – même si cette carte du ciel la montre déjà en Taureau -...

Uranus en Bélier nous a appris que nous pouvions retrouver notre identité propre. Maintenant, il nous propose une incarnation différente, une vie plus saine, plus simple, plus aimante (et donc plus aimantée. Petit clin d'oeil mais qui a tout son sens...).

Je pense que dans un premier temps, Uranus va beaucoup bousculer nos valeurs au travers d'événements soudains et brutaux, qu'ils viennent des humains ou de la Terre.

On nous a préparés au changement, maintenant il nous faudra incarner ce changement.

Il y a encore des pourparlers délicats avec la conjonction Mercure – Uranus au carré de Mars. Il en faudra peu pour mettre le feu aux poudres...

Tout cela me fait penser à un désordre qu'il faut démonter pour remettre en ordre. Au travers d'erreurs perpétuées, il y aura des prises de conscience importantes qui amèneront au changement. Un peu à l'image du dieu Shiva qui détruit, dans un mouvement perpétuel, pour mieux reconstruire...

Mais je pense, par la présence de Chiron en Bélier que ce changement passera par la guérison de nos individualités. Par la guérison de ce qui nous empêche d'être vraiment Nous-mêmes, de vivre notre liberté d'Être. Ceci s'appliquera à chacun de nous, mais aussi au niveau des nations. Chacun cherchant son affirmation, mais peu sachant la vivre dans une paix intelligente.

Vénus, planète maîtresse du Taureau, et donc de cette Nouvelle Lune est en Gémeaux, conjointe à l'astéroïde Pallas – Athéna.

Pallas est une guerrière, mais contrairement à Mars, elle ne «  voit pas rouge  » et ne «  fonce pas dans le tas  » aveuglément. Elle réfléchit, elle est sortie de la tête de son père Jupiter, c'est une stratège intelligente et sage. Pour cela, elle semble bien placée dans le signe des Gémeaux qui est le signe des médiateurs, de celui qui entend bien suffisamment pour pouvoir le retranscrire, le traduire.

Il y a deux courants dans cette Nouvelle Lune  ; celui de la brutalité et de l'agressivité qui nous conduit souvent au-delà du prévu et est difficile à stopper, et celui de la sagesse du cœur, d'une réflexion posée, patiente et constructive, avec la trigone Mercure – Saturne.

A nous de choisir notre camps...