Soleil et Lune en Taureau.

Bonjour à tous et toutes.

Décidément, ces lunaisons du Taureau sont insistantes cette année, mais cela n’est pas étonnant car ce signe ancre le nouveau départ pris depuis le Bélier, et comme nous sommes dans une année de grand changement, les astres prennent soins de nous accompagner.

Nous retrouvons le signe du Scorpion, où se trouvait la Lune, à l’Ascendant et le degré où se place cette Nouvelle Lune était le degré de l’Ascendant de la dernière Pleine Lune…

On insiste bien sur l’équilibre de l’axe Taureau – Scorpion, qui est de posséder ce dont on a besoin pour le Taureau et se déposséder de ce qui est devenu inutile pour le Scorpion.

Les aspects difficiles sont toujours les mêmes et forment la toile de fond. Il s’agit toujours du Carré Uranus – Pluton, et le carré en « T » entre Jupiter, Saturne et Neptune, toutes les planètes lentes, qui créent le contexte social instable et transformateur que nous connaissons.

A mon avis, l’insistance de l’énergie Scorpion est, dans ce contexte, pour nous proposer de vivre notre Taureau différemment, ne pas s’accrocher au surplus et aux profits exagérés et vivre la matière sans en être prisonnier. Le degré symbolique de l’Ascendant Scorpion a d’ailleurs pour mot clé : « Transfiguration ».

Le Taureau parle de tous nos attachements excessifs, qu’ils concernent des biens, des personnes et même nos idées fixes, nos entêtements. C’est donc un Taureau plus libéré de la matière et de tout ce qui peut nous enchaîner que nous trouvons pour cette Nouvelle Lune, à la faveur de nos véritables valeurs, car ce signe parle aussi bien de nos « valeurs » intérieures que de nos « valeurs » matérielles. Il est vrai que la recherche de ces dernières nous ont souvent privé de la liberté de connaitre les premières.

Ce n’est plus dans l’air du temps, car chacun veut, maintenant, donner un sens nouveau et plus fidèle à qui il est.

La fidélité est aussi un attribut Taureau. Fidélité à soi, fidélité à nos valeurs, notamment celles qui sont nouvellement apparues au printemps.

Le Taureau est un signe de plaisir, très productif, et c’est bien en produisant que nous développons nos valeurs, aussi bien intérieures que matérielles.

C’est un signe entêté, car il faut bien toute cette détermination pour ancrer l’énergie fulgurante du Bélier, mais ce n’est pas un signe fonceur, il est calme et profite tranquillement de ce et ceux qui l’entourent. Par contre, quand il a trouvé sa voie, il « trace » son chemin…

Donc prenons le temps de bien ancrer nos changements et ce que nous pouvons découvrir de nous-mêmes.

D’ailleurs, en plus de cette énergie lente mais tranquillement productive du Taureau, il y a un « paquet » de planètes rétrogrades ; Mercure – Mars – Jupiter – Saturne et Pluton.

Ces rétrogradations nous donnent le temps de bien assoir les choses. Donc pas d’impatience, que pourrait créer Mars au carré de Jupiter.

Continuer d’avancer en nous aidant de l’Ici et Maintenant, dans la lucidité des possibilités que nous avons, dans une préparation bien faite dans le détail, sans nous laisser illusionner par les mirages de Neptune.

Il y a quatre planètes en Taureau ; le Soleil – la Lune – Mercure et vénus, toutes au trigone de Pluton, planète maitresse de l’Ascendant Scorpion. Nous aurons envie de nous débarrasser des excédents, de faire du vide, de nous alléger et de profiter de ce que l’on aime faire et de ceux que l’on aime. De profiter de bons moments, ces planètes étant aussi au trigone de Jupiter…

Même intellectuellement, nous aurons envie d’idées et de communications simples et saines.

Ne nous précipitons pas, ne nous impatientons pas, faisons ce que nous avons à faire, tranquillement, dans une réflexion profonde de qui nous sommes et ce que nous désirons, de nos valeurs essentielles.

 Ce qui a pointé son nez sur avril, cet élan, reviendra de façon plus mature sur le mois d’août. A ce moment là, le chemin pourra être repris de façon franche.

En attendant, préparons nos dossiers ou continuons de nous découvrir, les graines ne fleurirons que mieux et la récolte n’en sera que meilleure.

Symbole Sabian de la Nouvelle Lune : 17ème degré Taureau.

(Comme c’était le même que l’Ascendant Taureau de la dernière Pleine Lune, il me semble très important. C’est pourquoi je vous transmets le texte entier.)

« Epées et Torches s’affrontent dans une joute symbolique. »

Dominante : Refusant de dépendre du passé, le chercheur se fait chevalier et reprend le flambeau de l’éternel « Grand Combat ».

Lorsque Gautama, après avoir en vain cherché la réponse à ses questions auprès des maîtres de la tradition, s’assit sous l’arbre de l’Eveil, il dut livrer à sa manière son propre combat, quand bien même ce combat fut éternel. La lumière spirituelle qui luit au sein de l’Ame doit lutter contre la volonté de l’égo qui ne sait qu’utiliser les ressources de ce monde matériel et intellectuel. Nulle échappatoire : c’est l’énergie issue du moment actuel, le PRESENT inéluctable, que l’individu intrépide doit utiliser dans sa lutte.

Cette étape suggère que notre salut dépend de notre alacrité* à envisager les événements comme s’l existait seulement deux camps opposés. Ainsi l’enseigne la Bhagavad Gita. Voici le dharma échu à l’humanité à ce stade, un stade marqué par la POLARISATION DES VALEURS.

*Alacrité veut dire Allégresse, enjouement, entrain.

 Je ne connaissais pas ce mot…