Nouvelle Lune du 24 juin 2017.

Soleil et Lune en Cancer.

Saturne s'oppose à la conjonction Soleil - Lune, ce qui va nous rendre très fragiles au niveau émotionnel. C'est comme si nous n'avions plus de protection et nous retrouvions à nu.

Saturne va s'efforcer de nous montrer là où nous sommes fragiles, où nous manquons de sécurité intérieure.

Nous pourrions bien nous retrouver face à de la froideur de sentiment, de la dureté venant d'autrui et/ou de nous-même, seuls avec toutes nos insécurités émotionnelles.

Mercure, le maitre de l'ascendant Gémeaux, est conjoint à la Nouvelle Lune, il y a donc des choses à comprendre de nous, une adaptabilité et une souplesse à avoir face à ces états d'âme.

J'entends par là, que plutôt que nous affliger du chagrin par notre mental incessant de reproches et de regrets, nous pouvons laisser tomber tout cela pour faire silence en nous, sans fuir nos émotions mais en les accompagnant, en faisant confiance à la vie et au processus de transformation en nous.

Mercure et les Gémeaux sont le lien entre le ciel et la terre, et comme je l'ai déjà écrit, Saturne en Sagittaire nous enseigne à avoir un lien direct avec les forces transcendantes.

Faisons donc le "vide" en nous, laissons-nous pénétrer par la force de Vie, dépossons les armes et faisons "profil bas", la Vie à quelque chose à nous apprendre de nous. Ne fuyons pas les chagrins, ils sont là pour nous libérer et ouvrir notre coeur. Laissons parler celui-ci sous forme de prière sans faire intervenir la volonté, mais au contraire dans le lâcher-prise.

Le "vide" n'existant pas, il y a une belle occasion de laisser opérer des transmutations en nous, de guerrir certaines blessures pour commencer à nous en libérer...

Mars est lui aussi en Cancer, opposé à Pluton, le tout au carré de Jupiter en Balance. Cette configuration est le bistouri du chirurgien. Dans le dernier billet, j'avais écrit que Mars pénétrait la chair du crabe et que ce pouvait être très douleureux. C'est encore plus vrai pour cette Nouvelle Lune car par l'opposition de Saturne à la conjonction Soleil - Lune, il nous ôte toutes protection, le crabe n'a plus sa carapace, sa chair est à nue.

Malgré tout, il y a des soutiens dans cette Nouvelle Lune, celui d'Uranus qui nous invite à nous libérer, à devenir “nouveau”, mais aussi un qui vous fera plaisir, celui de Vénus, chez elle, en Taureau.

Vénus, en plus d'être chez elle, est, ici, très joliment aspectée par Mars, Neptune et Pluton. Elle nous invite à des valeurs de coeur et d'esprits saines, en dehors des jalousies et des instincts de possessivités. Elle nous invite, avant tout, à un véritable amour pour la Vie même, à devenir au travers des bouleversements émotionnels un véritable "amoureux de la vie" façon Arouna Lipschitz, en gardant en nous nos voeux les plus chers, en les cultivant et en les nourrissant par la FOI, la stabilité et l'ESPERANCE...

La foi et l'espérance, c'est vrai, ne nous promettent pas le résultats de nos désirs, mais elle peut, par la transmutation qu'elles engendrent, nous amener à encore mieux pour nous.

Quelques soient les situatons que nous serons amenés à vivre, ne nous "torturons" pas, laissons vivre nos émotions, ne les étouffons pas, ne les fuyons pas, ne devenons ni austère, ni rigide, ni défiant. Ne rentrons pas dans ces nuages grisâtres, laissons les passer. Il ne font que cacher la lumière du soleil qui est toujours là.

Laissons-nous nous transformer en accompagnant nos émotions, il n'y a que comme cela que nous pouvons nous régénérer et avancer vers notre sécurité intérieure, et ainsi, nous construire des bases plus solides...

Symbôle Sabian : Nouvelle Lune sur le 3ème degré Cancer.

“Un explorateur emmitoufflé dans une épaisse fourrure conduit un cerf hirsute.”

Dominante : La nécessité de vaincre la stagnation et le “froid” lors d’une épreuve d’endurance.

Ce symbôle bien énigmatique évoque une exploration dans l’artique. Il semble, pourtant, plus pertinent d’y voir simplement la phase difficile que nous impose une orientation et une obédience nouvelle. En Inde, le cerf est le symbôle du dieu Brahma, le Créateur. Les andouillers représentent l’extension de la puissance cérébrale. Le nouveau chemin que l’on suit mène peut-être à des régions glaciaires exigeant que l’on se protège de conditions éprouvantes. Il pourrait éventuellement se manifester le désir d’échapper à de nouvelles responsabilités. La volonté guide la raison vers le Nord spirituel de l’Âme.

Cette étape sous-entend une période d’épreuve. L’esprit humain, une fois concentré, est susceptible de vouloir échapper à ses limites en s’aventurant vers un objectif érigé en idéal. Ce degré représente une MISE A L’EPREUVE DE LA VOLONTE.

Denise