Nouvelle Lune du 1er septembre 2016.

Soleil et Lune en Vierge.

Bonjour à tous et toutes, je suis ravie de vous retrouver pour cette Nouvelle Lune en Vierge.

L’Ascendant de cette Nouvelle Lune est en Balance, tout comme il l’était lors de la dernière Pleine Lune. Par contre, ici, Vénus est mieux aspectée qu’elle ne l’était.

Elle est en effet, conjointe à Mercure et à Jupiter, elle nous permettra de ressentir et comprendre l’idée

d’harmonie et d’équilibre que propose le signe de la Balance, ce qui sera d’une grande aide car il sera bon de bien peser le pour et le contre dans nos pensées, paroles et actions…

Cette triple conjonction apporte un apaisement et de l’enthousiasme à cette carte du ciel qui en aura bien besoin, ainsi qu’une ouverture de compréhension de l’autre, des autres.

Il est conseillé de se canaliser le plus possible sur ces derniers points ; l’équilibre, l’harmonie, l’apaisement et l’enthousiasme, car le Soleil et la Lune sont pris dans un carré en « T », qui implique l’opposition de Neptune en Poissons et les carrés de Mars et de Saturne venant du Sagittaire.

Le signe de la Vierge est un signe de prudence et surtout de perfectionnement. Elle invite à faire un bilan et à trier le « bon grain de l’ivraie ». Cette expression trouve vraiment tout son sens ici, car saviez vous que l'ivraie est une graminée sauvage et nuisible qui est censée provoquer une sorte d'ivresse, et qu’au début de sa pousse, son aspect est assez peu différent de celui du blé au milieu duquel elle peut croître.

L’ivresse et  l’aspect trompeur font directement penser à Neptune et à son aspect informe et illusoire.

Merci donc à Saturne de venir freiner nos élans et permettre, ainsi aux énergies Vierge, de fignoler et faire un grand ménage dans ce qu’il conviendra de garder pour les prochains mois, pour peut que nous regardions tout à la loupe (Vierge) en le soumettant à notre ressenti (Poissons).

Mars, dans le signe du Sagittaire, serait prêt à s’élancer dans son action, mais celle-ci serait mal organisée, chaotique, complètement brouillonne et source de grandes frustrations.

On dit de Saturne qu’il est porteur de frustration, mais il ne l’est que lorsque nous ne sommes pas prêts à lâcher-prise, à renoncer à tout contrôler par peur de perdre ce à quoi l’égo s’accroche. Saturne est la mesure du temps, et tout arrive à point pour qui sait attendre, tout en continuant à prendre soin de ses idéaux, en persévérant tout en souplesse vers notre intention (art du funambule…). A partir de là, les occasions se présenteront, mais ce sera solide et nous le saurons car nous l’aurons construit nous même, en co-création!

Saturne est celui qui fait mûrir les choses. Penserions-nous à manger un fruit pas mûr ? Non ! Nous savons très bien qu’en plus de ne pas être savoureux du tout, il nous rendrait malade…

« Ce n’est pas le Saturne qui est au-dessus de nous mais le Saturne en nous qui nous tourmente » affirmait Paracelse -médecin, philosophe et théologien du 16ème siècle-.

Il faut donc apprendre à écouter et comprendre nos frustrations afin de lâcher-prise sur nos volontés de contrôle et s’ouvrir à une force plus grande que soi, pour être ainsi guidés et soutenus dans une action juste, sans intervention maladroite de l’égo .Ce qui est une preuve de maturité et de responsabilité, ce que Saturne nous demande, permettre au temps de faire son œuvre…

L’idée de s’ouvrir à plus grand que soi, à l’énergie de Vie, est tout le sens des Nœuds dans l’axe Vierge – Poissons. Rappelez-vous, cet axe représente le Sacré dans la Matière et la Matière Sacrée…

Il sera vain de ruer dans les brancards, ceci ne produirait pas l’effet souhaité et serait comme un « coup d’épée dans l’eau ». Il vaudrait mieux tenter de rechercher le dialogue, en profitant de la conjonction Mercure - Vénus – Jupiter, qui parle tout de même d’amour, de compréhension et de confiance. Malgré tout, si cela devait arriver, -nous ne sommes pas toujours au top et en « maitrise »-cela pourrait nous ouvrir à une meilleure compréhension de la situation. « L’harmonie par le conflit », pour faire référence aux 7 rayons d’Alice Bailey. C’est le 4ème rayon, et il semble me rappeler que c’est celui de la Terre, voyez notre condition humaine mais aussi tout ce qu’elle peut promettre 🙂 !...

 Mercure rétrogradant en Vierge, pourra nous permettre une analyse profonde des situations sur les cinq prochaines semaines, attendons d’y voir plus clair...

Le rôle de Saturne est de faire durer et perdurer, seul ce qui a été murement réfléchi et construit peut tenir la route…

Le seul aspect vraiment positif de cette Nouvelle Lune est le trigone que Pluton fait à la conjonction Lune – Soleil, il est aussi en sextile à Neptune. C’est par lui que l’opposition Soleil – Lune à Neptune pourra se réguler. Pluton en Capricorne nous demande de casser nos vieux conditionnements, et par la présence de Saturne en Sagittaire, de trouver et donner un nouveau sens à nos vies, en dehors des conformités que nous avons connus jusqu’à présent.

Pluton nous demande toujours de perdre et renoncer à certaines choses, mais en l’acceptant, il nous apporte toujours un PLUS.  

Le signe de la Vierge est relié à la bonne gestion de nos ressources personnelles, qu’elles soient psychiques, émotionnelles, énergétiques ou matérielles, sans gaspillage et dans le respect de soi, de l’autre et de la Terre-Mère.

Le point sensible en Vierge, surtout dans cette configuration, est la nervosité car dans son besoin de perfection, elle s’attache à tous les petits détails et à tout se qui met du désordre dans son organisation et son environnement. Alors ne cherchons pas le « mieux », gardons une certaine souplesse, et rappelons nous que le « mieux » est l’ennemi du « bien » et que la perfection n’est pas de ce monde…

Et rappelez-vous aussi ce que j’avais écrit pour la dernière Pleine Lune : « Le Nouvel Humain a ce grand besoin de se couper régulièrement de ce qui l’entoure pour revenir à lui, en Lui, de prendre soin de son « hygiène nerveuse ». Cela ralenti les battements du cœur et le met en cohérence cardiaque, où dans cet état, il peut se retrouver et casser les conditionnements, ce que nous propose Pluton en Capricorne » 

 

Symbole Sabian : Soleil et Lune sur le 10ème degré Vierge.

« Deux visages portant leur regard au-delà des ombres. »

Dominante : Comprendre véritablement les choses par delà toute dualité dans le monde même de la dualité.

L’esprit opère inévitablement dans ce monde de conflits, d’antagonismes et de dualité. Pourtant, lorsque les contraires s’aperçoivent qu’ils sont des aspects complémentaires de l’unique Réalité qui soutient et englobe tous les modes dualistes d’existence, ils sont alors en mesure de se détourner des conflits intérieurs et de regarder au-delà des ombres que ces conflits projettent. Il se peut qu’ils viennent à saisir l’Unique Force-Conscience, non pas en elle-même (car ceci est une expérience, sinon impossible, du moins inexprimable) mais comme l’Unité créatrice, le nouveau dieu - Ishvara* – source d’un nouveau cycle de manifestation.

*(Source wikipédia : En Advaita Vedānta, Ishvara est la forme de l'Âme Cosmique (Brahman, qui est sans attribut) qui est manifesté sur la psyché humaine. Cette manifestation peut être comprise métaphoriquement comme le reflet de l'Âme Cosmique sur le miroir d'illusion (Māyā) pour faire apparaître l'Âme Cosmique comme Dieu. Ishvara est la plus haute manifestation de la Réalité Absolue, ou, en d’autres termes, la plus haute interprétation que l’esprit humain puisse donner de l'Absolu.)

Cette étape concerne les aspects caractéristiques de la conscience au cours de sa ferme progression alors qu’elle aborde la partie la plus cruciale de son difficile Chemin vers la transformation ; En un sens profondément philosophique, on voit ici la raison humaine essayer de sauter par-dessus l’ombre qu’elle projette inévitablement sur toute expérience ; en bref, l’ACTIVITE DE L’ENTENDEMENT L’ENTRAINANT AU-DELA DE LUI-MEME.

Astrologiquement Votre !

Denise

nouvelle lune vierge