Nouvelle Lune du 16 avril 2018.

Soleil et Lune en Bélier.

Pourquoi est-ce qu'en montant cette carte de Nouvelle Lune, je m'attendais à trouver du Saturne fort ?!!! Ah,ah !

Et oui, l'Ascendant est conjoint à Saturne en Capricorne !... Il apporte avec lui ses exigences d'”enseignant”.

L'élan de la triple conjonction Soleil - Lune - Uranus nous

poussent aux changements, à aller vers du nouveau, qu'il soit intérieur et/ou extérieur, voulu ou non.

Cette triple conjonction est au carré de Pluton. Nous avons peut être une idée de notre "vivre autrement", ou pas, mais il semblerait que nous ayons encore des idées, convenances, schémas, situations à abandonner avant de pouvoir amorcer ce Renouveau...

Nous sommes collectivement en complète mutation, et nous pouvons nous féliciter d'avoir traversé ce pont qui se construisait au fur et à mesure de nos pas. Bravo à nous tous !

Vraiment, prenez conscience de ce cheminement qui est le votre, souvent inattendu et bousculant. Un cheminement que nous ne recherchions pas auparavant, auquel nous ne nous attendions même pas. Mais petit à petit, Pluton a graduellement désintégré nos anciens repères et Uranus nous ouvre à de nouvelles perspectives en vue de libérations, même si nous ne le voyons pas toujours sous cet angle...

D'ailleurs, Chiron entre dans le signe du Bélier le 17 avril, lendemain de cette Nouvelle Lune. Voici ce qu'en dit Danièle Clermont dans son bulletin du printemps 2018 : « Au plan individuel, Chiron en Bélier symbolise une occasion précieuse (et une occasion à saisir) pour redéfinir et guérir nôtre identité. ”L’égo blessé” va être “challengé” sous cette influence… Maintenant que Chiron entre en Bélier, nos guérisons ne seront plus introspectives, contemplatives et mystiques (Chiron en Poissons), mais bien dynamiques, revendicatrices et “proactives”. C’est à nous désormais de prendre en main nos processus de guérison, de façon plus autonome, plus indépendante, plus “agissante” et plus libre. » 

Mars, planète maîtresse du Bélier, où se trouve la Nouvelle Lune, est en Capricorne, conjoint à Saturne, et à Pluton. Il ne peut pas suivre son énergie Bélier impulsive et innocente.

Il y a en fait deux forces très différentes pour cette Nouvelle Lune; celle du Bélier qui est innovante, surtout avec Uranus, et celle du Capricorne qui représente nos structures, nos schémas, ce qui est solidement établie.

C'est un réel changement d'habitudes que l'on nous demande avant de passer à ce changement de paradigme, changement de vie, et pour le moment nous nous sentons plutôt sans repères. Déboussolés.

Ces aspects semblent nous dirent que nous avons encore des résistances. Mais Pluton, très patient et sachant qu'il en arrivera à bout, ne nous donne pas d'autre choix que de suivre ce mouvement de désintégration et de laisser “mourir” ce qui ne convient plus.

Vénus en Taureau, nous invite aux plaisirs, mais face a Jupiter en Scorpion, elle nous demande de choisir les joies simples et authentiques plutôt que les attachements, les entêtements et les peurs d'être dépossédés. Tout cela ne fait pas partie du nouveau monde, des nouvelles énergies.

L'énergie, l'élan vers du nouveau, est bien présente par ces énergies Bélier, mais elles seront efficaces à l'état de plan, de projections à concrétiser, de graines à planter et à faire évoluer...

Les énergies de cette Nouvelle Lune sont à la fois élan vers du nouveau, et à la fois nettoyage de l'ancien.

Un nettoyage assez doux si l'on accepte l'intériorisation, l'inspiration, et surtout, le délestage de ce qui nous pèse et la prise de responsabilité mature de notre vie.

C'est une Nouvelle Lune de libération, une libération qui se veut mature, à partir de nouvelles structures. Une libération pas toujours désirée ni recherchée, mais faisons confiance en la bienveillance de la Vie et de notre Âme.

Nous ne percevront pas toujours cette notion de “libération”, vue par le petit bout de la lorgnette, car les événements pourront être bousculants, voir frustrants, privatifs. Mais ce sont pourtant bien des énergies de libérations, même si sur le coup ce n'est pas facile à vivre pour certains. Car d'autres verront cette période très favorable, la roue tourne...

Mercure est à nouveau en marche direct, toujours au carré de Saturne, il perd ses capacités de dialogue et d'adaptation pour camper sur ses positions. Il veut s'exprimer mais trouve, en face, de la rigidité. Quand une énergie Bélier ne peut pas s'exprimer, à tord ou à raison, elle “voit rouge”, la colère et l'agressivité en découle.

Comme je le disais dans mon dernier billet, où il y avait déjà ce carré, les réponses seront sévères et tranchantes. On le voit au niveau collectif avec les conflits politiques, chacun trouvant la partie qui lui fait face trop fermée; d'ailleurs les transports et les étudiants sont représentés par Mercure. On le voit aussi au niveau mondial avec l'alliance franco-américaine contre les attaques d'armes chimiques. Les pourparlers sont difficiles en ce moment.

Symbole Sabian : Soleil et Lune sur le 27éme degré Bélier.

Compenser les occasions perdues par l'imagination.”

Dominante : Révision d'attitude et réévaluation intérieure.

Ce symbole précise clairement que le mental, stimulé à l'excès et obsédé par les horizons qui s'ouvre à lui dans une nouvelle sphère d'expérience, semble promis à un échec certain. Le disciple échoue à son examen, ou du moins, il lui semble avoir échoué. En fait, il se peut que cet “échec” ait été voulu par son gourou comme une sorte de défi permettant l'avènement d'une faculté nouvelle. En général, c'est ce qu'on appelle l”'imagination créatrice”. L'intelligence doit d'abord “imaginer” ce qu'ensuite elle sera, tôt ou tard, en mesure de réaliser concrètement.

A ce stade, il sera peut être difficile de faire la distinction entre succès et échec. Rien n'est plus fragile que le succès, dit-on. Ce qui compte est la naissance d'une FOI INTREPIDE en la poursuite de ses idéaux.

Le degré symbolique d'Uranus sur le 29ème degré :

La musique des sphères”

dominante : Harmonie avec l'ordre cosmique.

Le message que ce symbole adresse au chercheur est D'ECOUTER LA VOIX INTERIEURE. L'écouter, certes mais sans en faire pour autant une chimère à l'apparence humaine. C'est la Voix du Tout, dont on commence à se reconnaitre comme une infime - et pourtant importante – parcelle ; car chaque note au sein de l'Accord universel a sa place et son sens indéracinable.

A l'éclairage de ces deux degrés symboliques, ouvrons nos mains pour laisser partir ce qui doit partir et, ainsi accueillir ce qui le remplacera...

Denise.