Nouvelle Lune du 13 juin 2018.

Soleil et Lune en Gémeaux.

Nous retrouvons la valorisation de l'axe Gémeaux - Sagittaire ; l'apprentissage et la compréhension.

D'ailleurs, nous avons pu avoir des compréhensions intuitives, ou bien des idées, des buts lors du Dernier Quartier de Lune (il y a une semaine).

Avec cette Nouvelle Lune, nous pouvons maintenant les exprimer, les mettre en application.

Il nous sera cependant, demandé de ne pas nous égarer dans des idées ou projets manquants de consistance car cette Nouvelle Lune au carré de Neptune est propice à la confusion ou aux étourderies.

Mercure en Cancer est, d'ailleurs, en position délicate, opposé à Saturne en Capricorne.

Cet axe Cancer - Capricorne est celui de la conservation. Il en faut pour faire perdurer les choses, mais dans ce cas, c'est Uranus, le réformateur, qu'il faudrait suivre.

J'ai le sentiment que l'on nous demande encore de grandir émotionnellement. Uranus nous propose une libération émotionnelle en changeant nos points de vues.

L'émotionnelle renvoyant souvent au sentimentale, on voit que Vénus peut apporter de grands désaccords, voir des rapports de force et des colères.

Ces colères, ces contestations, peuvent être d'ordre karmiques, vu que Mars et Vénus s'opposent sur l'axe des Noeuds Lunaires...

Tout doux, tout doux !

Nos soutiens se trouvent dans le fait de nous construire sur de nouvelles bases avec le trigone Saturne - Uranus.

Saturne, chez lui, est en force, et il n'aura de cesse de nous pousser à prendre les responsabilités de nos choix, de notre vie. C'est son rôle, et pour cela, il utilise les freins et frustrations.

Avec Saturne, on ne peut pas s'étendre à l'horizontal, nous ne pouvons que, dans ce rétrécissement, ces limitations, nous expandre de façon verticale. C'est à dire, de notre intérieur à ce qui est transcendant. C'est à cette condition que Saturne nous ouvre la porte, et trigone à Uranus, cette porte pourrait nous apporter de jolies surprises. En tout cas, une belle libération...

Responsabilité ne veut pas dire culpabilité, bien que ces deux mots soient saturniens... Evitons donc les culpabilités, et osons nous réformer ; être nouveau en faisant des choses nouvelles. Surtout, des compréhensions nouvelles !

Prendre la responsabilité saturnienne de sa vie, c'est sortir de la victimisation, et toujours cette idée de devenir un bon parent pour nous-mêmes. Qu'est-ce qui peut nous faire du bien, nous apaiser dans telle ou telle situation ?...

Nous sommes constamment en co-création. Mais sans conscience, nous avons tendance à co-créer des situations qui se répètent... Nous n'imaginons pas à quel point nous vivons dans notre monde. Nous avons beau vivre collectivement, nous percevons tout au travers de notre prisme intérieur.

C'est celui-ci qui demande à être nettoyé, si je puis dire. Et cela tombe bien, puisque c'est ce que nous propose le trigone Jupiter - Neptune.

N'hésitons pas à plonger en nous, à nous questionner pour nous redéfinir. A nous chouchouter pour élever nos vibrations.

Nos vibrations sont comme un bouclier, plus elles sont hautes, plus elles nous protègent des énergies ambiantes et plus elles peuvent co-créer.

Si nous devions ne garder qu'une seule intention, choisissons celle de vivre dans la joie et le bonheur. Ca regroupe tout et laisse une ouverture au champ des possibles que souvent nous ne sommes pas capable d'imaginer...

Je crois que cette année est celle de la révolution intérieure, pour mieux se vivre et mieux vivre avec l'autre...

Le Gémeaux est le signe de la communication, n'oublions pas le dialogue possible avec notre Être Divin, notre double, notre jumeau. Car même si Neptune est en aspect défavorable à cette Nouvelle Lune, il n'en reste pas moins qu'il peut apporter, en dehors des états confus, son lot d'intuition et de lien avec notre Source...

Denise.