Saturne - Neptune

Saturne en Sagittaire - La quête de sens

Le Sagittaire est lié au monde de l’intuition, plus précisément à notre perception intuitive des lois de la vie, de l’être et de la conscience.

C’est dans ce signe que l’on élabore les pensées qui seront des graines qui germeront pour l’organisation sociale.

 Ces pensées devenant concepts dans ce signe, symbolisent les vastes domaines philosophiques et religieux dans un processus d’élargissement de conscience, c’est la quête de sens.

Saturne en Sagittaire tend à colorer notre point de vue sur la vie en général, et notre capacité à trouver puis donner un sens à notre existence.

Cette planète étant de nature privative dans un aspect de carré (carré à Neptune), crée en Sagittaire, une perte de foi, de confiance et d’enthousiasme, cela afin de créer le besoin de rechercher un nouveau cadre de valeurs morales et spirituelles et donner ainsi un nouveau sens et une nouvelle structure à notre vie par un accroissement de la perception intuitive. L’organisation sociale ne semblant plus suffisamment satisfaisante.

Et que reste t’il quand nos repères, nos croyances ne donnent plus aucun résultat ?

Que reste-t-il quand il ne reste plus rien ?

Ce « rien » a pour but de créer un repli intérieur, une quête de transcendance dans le but de dépasser, d’aller au-delà de nos cadres habituels, d’oser s’aventurer sur des chemins différents.

Saturne en Sagittaire peut accentuer les tendances aux dépressions et à un sentiment proche du désespoir où l’avenir parait fort sombre, avec des expériences difficiles, tout cela dans le but de comprendre que les croyances collectives ne peuvent suffire à nous rendre heureux.

Saturne en Sagittaire nous propose de renouer avec nos propres croyances, notre façon personnelle de voir et de comprendre la Vie.

C’est par notre intuition, par notre lien direct au « Grand tout » que nous pourront créer de nouveaux concepts.

C’est dans le silence de notre Etre, dans nos propres perceptions, en s’en remettant à soi-même, en se tournant vers nos propres ressources que nous pouvons créer et reconstruire de nouveaux cadres de références, une structure différente à nos croyances devenues obsolètes, puisque Saturne s’y attaque.

En optant pour le refus d’élargir notre vision, nous choisissons le Saturne négatif, soit la rigidité et la stérilité. Nous risqueront de nous attacher à l’extrême à nos cadres de références, par peur du vide et de l’inconnu, par peur que plus rien n’est de sens. Mais cet entêtement fera de nous des petits « fanatiques », des personnes qui ne pensent plus, mais qui n’agissent plus que par un émotionnel erroné, par rapport à des codes vides de sens.

Saturne effectue toujours un travail de sape lorsqu’il est mal aspecté et mal vécu. Il est notre initiateur, le « père sévère » (persévère, beau jeu de mot saturnien…) Il nous contraint, nous éprouve afin de nous rendre plus conscient, plus lucide et plus sage.

Et par cette leçon saturnienne, on peut au final, obtenir une sorte de liberté teintée de cette qualité propre au Sagittaire, qu’est la Joie.

Saturne en Sagittaire peut aussi avoir un sens très fin de la justice et une sensibilité à la condition humaine, mais ce sera le Saturne que nous commencerons à vivre fin 2016 avec le trigone qu’il fera à Uranus, et bien plus fortement en 2017.

 Neptune en Poissons.

Neptune en Poissons est chez lui dans ce signe, il a donc toute sa puissance. C’est Poséidon qui retrouve son royaume sous-marin et tout son pouvoir. Son pouvoir est celui des transformations en profondeur par la dissolution. C’est le morceau de sucre dans le café, toujours présent mais que l’on ne voit plus sous sa forme matérielle. Tout perd ses contours avec lui et tout devient très flou. C’est la planète des grandes métamorphoses. Après son passage, et même si l’on n’a rien compris, notre vie n’est plus du tout la même, nos ressentis ne seront plus jamais les mêmes.

Neptune régit l’intuition, l’inspiration, l’intelligence visionnaire et mystique, le génie, les pouvoirs de la perception, les états d’âme élevés, la vie spirituelle. Tout ce qui se ressent par la sensibilité sans pouvoir l’expliquer de façon rationnelle. Il pousse chacun de nous à la recherche d’un autre monde, d’autres dimensions en dehors de l’espace et du temps, des réalités tangibles et matérielles. Il nous connecte à notre Source.

Mais Neptune mal aspecté (carré Saturne), peut prendre des allures monstrueuses et perverses, et nous conduire à des excès sous formes de délires, d’illusions, de mysticisme égarant, de confusion des idées et des sentiments, d’idéalisme, d’irréalisme, de folie ou de maladies mentales, de recherche de paradis artificiels, d’obsessions et d’anxiétés dénuée de rationalité.

Si Neptune permet de nous extraire du monde et de ses réalités, il pousse aussi à les fuir. S’il est le maitre des extases, des enthousiasmes, des fusions, il peut aussi être à l’origine des grandes confusions, de délires mystiques, de colères primitives, meurtrières, passionnelles et dévastatrices.…

 Carré Saturne en Sagittaire – Neptune en Poissons.

Ces deux planètes sont très différentes. Neptune représente ce qui est indifférencié en abolissant toutes les frontières entre le moi et les autres, tous les êtres ne faisant qu’une et même entité. Il est tout ce qui nous dépasse et qui est de nature irrationnelle. Avec Neptune, nous plongeons dans l’inconscient collectif et dans l’impersonnel, il renvoie aux sentiments de groupe. Il dissout les désirs individuels dans ceux plus vastes de la totalité, au travers de l’empathie ou l’identification aux réactions émotionnelles de masse. Il tend à une dissolution de l’intellect en nous amenant à nous identifier à un sentiment d’unité avec le grand Tout. Nous avons pu en voir un exemple dans les manifestations de « je suis Charlie », où la même émotion avait envahie les individus qui n’existaient plus en tant que tels, mais en tant que foule devenue une unité possédant sa propre dynamique émotionnelle. Tous n’était plus qu’un avec la même émotion.

Saturne, lui, symbolise la protection individuelle, le besoin de se construire une structure de personnalité bien définie et différenciée à partir d’expériences concrètes, ce qui est complètement opposé à la nature dissolvante de Neptune.

 Ces deux planètes sont pourtant bénéfiques l’une pour l’autre ; Saturne érigeant des digues pour contrôler les flots neptuniens envahissants, et Neptune venant humidifier et apporter vie et sensibilité au stérile, rigide et aride Saturne.

Dans le cas de ce carré, Neptune dans son signe est tout puissant. Il prend une force indéniable de dissolution que  Saturne tentera d’écarter avec force pour préserver les repères acquis et le bon ordre de ce qu’il croit être justifié. Mais Neptune est fait de résistance passive, tout comme l’eau il use et érode, et lorsque l’eau veut passer quelque part, elle y parvient toujours. Aussi, vaudrait – il mieux ne pas se faire digue hermétique et trop rigide, mais adopter une certaine souplesse, notamment au niveau de nos croyances et de nos idéaux (Saturne est en Sagittaire).

Dans le contexte déjà délicat du carré Uranus – Pluton, où tant de gens sont malmenés, voir en souffrance par ce monde qui change et les déroute, la confusion sera grande. Les structures que l’on croyait bien établies sembleront se dissoudre, laissant le sentiment de perte, de doute, que plus rien ne va.

Les barrières saturniennes s’écroulent, d’autant plus que Pluton est dans le signe que gouverne Saturne, le Capricorne. Placé en Sagittaire, ce sont nos idéaux et nos croyances qui n’ont plus de sens et qu’il va nous falloir transformer et redéfinir en élargissant nos points de vue.

Saturne en Sagittaire, aura aussi beaucoup à voir avec le racisme et le nationaliste, l’étranger, les notions de frontières pourraient être plus fortement au creux des débats.

Neptune de part sa nature indifférenciée est représentatif des populations vulnérables aux propagandes sous toutes ses formes (pub, télévision, média, endoctrinement politique, religieux et idéologique), il risque de pousser les consciences souffrantes vers ces refuges illusoires par croyance ou identification.

Saturne au carré risquera, lui, de durcir les réactions collectives dues aux déceptions et à la difficulté de s’adapter au nouveau. Ceci pourra entrainer beaucoup de fanatisme en tout genre, car en quête de structures, puisque celles-ci s’écroulent, la pensée tentera de s’identifier à des causes politiques ou religieuses pervertis par des croyances rigides et erronées. 

Ce carré se faisant entre le Sagittaire et le Poissons, deux signes dit de spiritualité, toute la problématique des « fous des dieu », des sacrifices dans des extases mystiques seront certainement d’actualité cette année avec le problème de l’islam radical. Mais il faut bien que le mal s’extériorise pour l’éradiquer.

Toutes les planètes qui transforment le monde en profondeur sont en aspects les unes aux autres ; Uranus au carré de Pluton et Saturne au carré de Neptune. Elles nous pousseront donc à trouver de nouveaux modèles, de nouveaux repères et croyances en ayant l’audace de s’interroger sur des questions humaines de solidarité et de fraternité pour ainsi trouver des réponses inédites afin d’éradiquer les souffrances, accepter les différences et aller vers un monde meilleur pour tous. Ce qui est le but des aspects planétaires du moment.